Aller au contenu

Les talents bretons dans la course aux César 2021

Bravo aux 6 films en lien avec la Bretagne en lice pour les César 2021, pour le meilleur court-métrage d’animation, le meilleur court-métrage et la révélation féminine. Les courts métrages sélectionnés par les Comités sont soumis au vote des membres de l’Académie des César. A l’issue du premier tour de vote, les nommés seront dévoilés lors de la Conférence de Presse d’Annonce des Nominations prévu courant février. Bonne chance aux films bretons !

Catégorie « Meilleur Film de Court métrage »

  • Je serai parmi les amandiers, court métrage de fiction réalisé par Marie Le Floc’h et produit par Films Grand Huit (société de production bretonne) et Helicotronc

Synopsis : Demain, Maysan a un rendez-vous administratif important pour sa famille. Mais Eli, son mari, a une question qu’elle n’est pas prête à entendre.
Avec Masa Zaher, Jalal Al Tawil, Hamal Alhamoud, …

Le tournage s’est déroulé en juin 2018 à Lorient et Larmor-Plage, dans le Morbihan. Des technicien.ne.s bretons (dont la directrice de production, le chef opérateur son, le régisseur général, le régisseur adjoint, la cheffe déco, la 2nde assistante mise en scène, la maquilleuse…) et des figurant.e.s bretons y ont participé.

Soutenu par Bretagne Cinéma, le film a reçu l’aide financière de la Région Bretagne (en partenariat avec le CNC) et l’accompagnement personnalisé d’Accueil des tournages.

Avec la participation de la Communauté́ Française de Belgique, de la RTBF, du CNC (Cosip), de France 3, de l’Adami et du CNC, Fonds images de la diversité́.

Le film a déjà reçu 7 prix : Grand Prix – Cinemed, Grand Prix – Asiana Short Film Festival, Prix de la meilleure distribution – Paris Courts Devant, Prix d’écriture Festival Eurydice, Prix d’interprétation féminine France TV de Clermont- Ferrand, Prix du scénario du concours France TV Images de la diversité́ CNC, Prix du Meilleur Court Métrage belge – Festival de Mons.

Crédit photo : Je serai parmi les amandiers © Films Grand Huit / Hélicotronc
  • L’Immeuble des braves, court métrage documentaire réalisé par Bojina Panayotov et produit par Stank (société de production bretonne)

Synopsis : Sofia, 13 juin 2014. Comme chaque jour, Ivan revient devant l’immeuble dont il s’est fait expulser. Il vient nourrir ses enfants, Gigi et Sara, deux chiens errants qui vivent encore là. Mais ce matin, les chiens ont disparu. Ivan dans tous ses états alerte le quartier et se lance dans une quête éperdue pour retrouver ses chiens et défendre le dernier bastion d’innocence qui le relie à ce monde.

Avec l’aide au film court en Seine-Saint-Denis et du CNC (aide après réalisation).

Le film a déjà obtenu plus de 15 sélections avec 5 prix au Cinéma du Réel, Paris – Prix des détenus de la maison d’arrêt de Bois-d’Arcy, au Festival Côté Court de Pantin, au Festival du film de l’Ouest, Betton – Grand Prix du Jury, au Festival Silhouette, Paris – Prix du meilleur documentaire, au Gent Film Festival, Belgique – Mention spéciale du jury, au Festival Doc en Courts, Lyon – Prix du jury étudiant, …

Catégorie « Meilleur Film d’Animation (Court Métrage) »

  • Sororelle réalisé par Frédéric Even et Louise Mercadier et produit par JPL Films (société de production bretonne) et Papy 3D

Synopsis : Trois sœurs doivent affronter un cataclysme : la submersion prochaine des terres où elles vivent par la Mer. Face au chaos, l’union sororelle est bouleversée et chacune vit l’imminence de la mort, en son for intérieur, de manière différente. « Et de la Mer elle-même il ne sera question, mais de son règne au cœur de l’homme » Saint John Perse, Amers, 1957.

Soutenu par Bretagne Cinéma, le film a reçu l’aide financière de la Région Bretagne (en partenariat avec le CNC). Avec le CNC (aide au programme de production), de la Région Bretagne en partenariat avec le CNC, d’Arte France, de la Procirep et de l’Angoa.

Le film a récemment reçu le Grand Prix au TIAF de Taichung à Taiwan et fait partie des 96 courts métrages d’animation présélectionnés pour les Oscars 2021 !

Le film est accessible en ligne sur Arte TV jusqu’au 04/09/2021.

Crédit photo : Sororelle © Papy 3D Production / JPL Films
  • Têtard réalisé par Jean-Claude Rozec (installé en Bretagne) et produit par A PERTE DE VUE (société de production bretonne)

Synopsis : J’étais toute petite, mais je m’en souviens encore très bien. Papa et Maman n’y ont vu que du feu, mais moi, j’ai tout de suite su. La chose qu’il y avait dans le berceau, c’était pas mon p’tit frère. Non. C’était toi. T’avais déjà cette drôle de tête. Et puis tu puais… Hein, Têtard ?

Soutenu par Bretagne Cinéma, le film a reçu l’aide financière de la Région Bretagne.
Avec Arte, Tébéo, Tébésud, TVR, le CNC, Musique originale composée et enregistrée avec le soutien de la SACEM en association avec la Région Bretagne et Rennes Métropole.

Le film a reçu le Prix Fipresci au Festival d’Annecy 2019 et le Grand prix du court métrage d’animation professionnel au Festival national du film d’animation de Rennes !

Crédit photo : Têtard © A PERTE DE VUE
  • La Tête dans les orties réalisé par Paul Cabon (installé en Bretagne) et produit par Vivement Lundi ! (société de production bretonne)

Synopsis : Bastien et ses deux amis entrent dans la zone interdite. Au cœur des ruines et de la brume toxique, quelque chose attend…

Le film a été sélectionné au Festival international du film d’animation d’Annecy 2020 pour le prix André-Martin.

Soutenu par Bretagne Cinéma, le film a reçu l’aide financière de la Région Bretagne (en partenariat avec le CNC). Avec la participation de Canal+, du CNC (aide au programme), de la Région Bretagne, de CiClic Région Centre, de la Procirep et de l’Angoa.

Le film est accessible en ligne sur MyCanal jusqu’au 18 janvier 2021.

Crédit photo : La Tête dans les orties © Vivement Lundi !

Révélation féminine 2021

  • Pauline Parigot, dans le long métrage Frères d’arme réalisé par Sylvain Labrosse (installé en Bretagne) et produit par La Vie Est Belle, Oriflamme Fims, coproduit par Paris Brest Productions (société de production bretonne)

Synopsis : Emilijan et son jeune frère Stanko sont liés par un secret d’enfance qui les a contraints à quitter leur pays natal. Aujourd’hui, Emilijan s’est parfaitement intégré en France. Il travaille dans la zone portuaire de Brest et vit une histoire d’amour avec Gabrielle. Stanko, lui, vit dans la nostalgie du passé et attend impatiemment de rentrer au pays pour y retrouver leur vie d’avant. Tout bascule le jour où Emilijan lui annonce qu’il ne veut plus repartir…
Avec Vincent Rottiers, Kévin Azaïs, Pauline Parigot, …

Pauline Parigot tient le rôle de Gabrielle. Petite fille de Guy Parigot, comédien, metteur en scène et cofondateur du Centre dramatique de l’Ouest et du Grand Huit (aujourd’hui Théâtre National de Bretagne), Pauline Parigot est née à Rennes et a tenu le rôle principal du long-métrage Les Lendemains réalisé par Bénédicte Pagnot et produit par la société de production .Mille et une. Films (basée à Rennes), sorti en 2012 et également tourné en Bretagne.
Ce rôle lui avait déjà valu une sélection aux César 2014.

Elle a aussi joué dans les films Sage-femme réalisé par Martin Provost et Baby balloon réalisé par Stephan Liberski.

Frères d’arme s’est tourné en avril 2017, en partie en Bretagne, à Brest et alentours. Des technicien.ne.s (directrice de production, 1ère assistante réalisateur, 1er assistant opérateur, ingénieur du son, perchman, régisseur général, décorateur, directrice de casting, …), des prestataires, des comédien.ne.s et des figurant.e.s breton.ne.s ont participé au tournage.

Soutenu par Bretagne Cinéma, le film a reçu l’aide financière de la Région Bretagne (en partenariat avec le CNC) et l’accompagnement personnalisé d’Accueil des tournages.
Avec MEDIA Développement, Breizh Film Fund, La Région Pays de la Loire, le CNC, Fonds Images de la Diversité, la Procirep et l’Angoa, CICLIC, Backup Media, et la fondation Beaumarchais.

Crédit photo : Frères d’arme © La Vie est belle / Oriflamme Films / Paris-Brest Productions

Les courts métrages sélectionnés par les Comités sont soumis au vote des membres de l’Académie des César.
A l’issue du premier tour de vote, les nommés seront dévoilés lors de la Conférence de Presse d’Annonce des Nominations à la fin du mois de janvier.

https://www.academie-cinema.org/

Notre actualité

La newsletter Cinéma