Ressources régionales

Crédit : Loïc KERSUZAN – Morbihan Tourisme / Etel, Morbihan (56)

La Bretagne dispose d’un écosystème unique en France : un vivier d’auteur·trice·s et de créateur·trice·s, des sociétés de production expérimentées et diversifiées, une filière structurée et fédérée, une coopération exemplaire entre acteurs de l’audiovisuel, un réseau de salles de cinéma dense, des festivals dynamiques et inventifs, une remarquable capacité de mobilisation et d’action collective.

L’union des professionnel·le·s : Films en Bretagne

Fondée en 1999, et basée à Lorient, l’association Films en Bretagne demeure un modèle de structuration de filière décentralisée dans le paysage audiovisuel français. En effet, l’association représente l’ensemble des professionnel·le·s du cinéma et de l’audiovisuel implanté·e·s en Bretagne : auteur·e·s-réalisateur·trice·s, producteur·trice·s, collaborateur·trice·s de création (technique, interprétation, collaborations artistiques) et acteurs culturels. En 2019, elle comptait près de 250 adhérent·e·s, mêlant personnes physiques et personnes morales, soit plus de 400 personnes engagées dans ses différents travaux.

Films en Bretagne a pour vocation de favoriser le développement de la création et de la production audiovisuelle et cinématographique en Bretagne, de défendre les intérêts partagés des professionnel·le·s du film en Bretagne, de promouvoir l’activité du secteur, d’animer, stimuler et relier le collectif des professionnels et de les représenter auprès de l’ensemble des partenaires de la profession (pouvoirs publics locaux, régionaux, nationaux et européens, organismes professionnels).

Tout au long de l’année, Films en Bretagne coordonne des actions propres à transmettre et à consolider les savoirs et les pratiques, et œuvre à participer à la structuration d’une filière complète, équilibrée et dynamique, qui comprend aussi bien la formation (initiale et continue), l’écriture et le développement, la production et la diffusion, la sauvegarde et la valorisation des patrimoines images, la défense des cinématographies de qualité et l’éducation aux images, l’action culturelle et sociale en direction de tous les publics.

Depuis 2012, Films en Bretagne est également centre de formation professionnelle – l’association met notamment en œuvre une programmation pluriannuelle de formation au travers de l’action territoriale expérimentale « formation professionnelle audiovisuelle et cinéma » à l’échelle du territoire breton, grâce au soutien financier de la Région Bretagne.

Les associations et diffuseurs culturels

De nombreuses associations, festivals et manifestations cinématographiques inventifs émaillent le territoire breton avec toutes leurs particularités, sont soutenues selon des priorités distinctes : rayonnement régional, national ou international, singularité artistique ou culturelle, présence sur des territoires éloignés d’une offre régulière, structuration de la filière, diversification des publics et des partenariats.

Bretagne Cinéma continue à être particulièrement attentif aux structures en phase de développement et à celles favorisant la participation des habitants à la construction des projets cinématographiques. 

CARTES DES FESTIVALS DE CINEMA EN BRETAGNE

Mission Zoom Bretagne

Créé en janvier 2013, Zoom Bretagne est une mission confiée au réseau de salles Cinéphare et a pour objectif d’améliorer la connaissance, la diffusion et l’accompagnement des œuvres cinématographiques et audiovisuelles produites et/ou tournées en Bretagne.

Découvrez le catalogue des films sur Zoom Bretagne.

Les télévisions

Depuis plus de dix ans, le projet audiovisuel breton, dispositif novateur en France, qui a depuis inspiré de nombreuses régions, s’appuie sur une coopération entre les principales parties prenantes, publiques et privées, de la production audiovisuelle et de sa diffusion en Bretagne, en partenariat avec les acteurs de la vie culturelle, linguistique, sociale et économique du territoire régional.

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un contrat d’objectifs et de moyens (COM) jusqu’en 2022.

Il associe :

Fruit d’une construction collective, ce projet audiovisuel a pour objectifs de :

  • renforcer sur les écrans la présence du fait régional, dans sa diversité, sociale, économique, sportive ou territoriale, 
  • renforcer et développer sur les écrans la présence des langues de Bretagne, 
  • soutenir et structurer le développement de la filière audiovisuelle régionale dans ses dimensions artistique, culturelle, économique, 
  • contribuer au rayonnement du territoire et de ses acteurs, 
  • offrir de nouveaux espaces d’expression citoyenne, favorisant une meilleure cohésion sociale et un renforcement de la démocratie locale, 
  • contribuer à la promotion de la diversité culturelle, à la reconnaissance de l’égale dignité des langues et des cultures, à l’exercice des droits culturels des personnes en Bretagne.

Les exploitants

La Bretagne se caractérise par un nombre important de salles de cinéma, dont un nombre important de salles indépendantes dites « de proximité », notamment en milieu rural. Nombre de ces établissements, souvent associatifs, sont classés « art et essai » (100 sur 120 en 2018). Ces cinémas représentent des rouages essentiels en matière de diversité culturelle (programmations), d’échanges (animations et rencontres) et de cohésion sociale des territoires. 

La Région et l’Etat (DRAC) favorisent la structuration de réseaux de salles de cinéma, dans le but de développer la mutualisation des ressources, l’innovation et le partage d’expériences entre exploitants dans la perspective de renforcer le travail de chaque salle dans le respect de son identité comme par exemple les réseaux :

  • Cinéphare (dans le Finistère, les Côtes d’Armor et le Morbihan),
  • CinéMA 35 (en Ille-et-Vilaine),
  • La Règle du Jeu qui fédère les salles classées art et essai en Bretagne et Pays de la Loire.
  • ACOR

Aide à la modernisation des cinémas indépendants

La Région aide à la modernisation des cinémas indépendants et à leur rénovation. Elle vise à conserver un réseau de salles indépendantes dense, à garantir de la diversité de programmation en Bretagne et à assurer un confort et un accueil comparable aux grands salles.

Une cinémathèque bretonne pour la conservation de l’œuvre

La Cinémathèque de Bretagne est un outil majeur en matière de sauvegarde et de valorisation du patrimoine culturel et cinématographique régional (30 666 archives films). 

Ses missions principales sont la collecte et l’inventaire des œuvres audiovisuelles réalisées en Bretagne ou concernant la Bretagne; la préservation et la conservation de tous documents, archives et matériels ayant trait au cinéma en Bretagne qui lui auront été donnés, confiés en dépôt ou qu’elle aura acquis et la valorisation de ces œuvres, documents et matériels et leur communication au public. 

Actuellement :

  • 20 666 films et vidéos confiés par 1 854 déposants ou donateurs.
  • Environ 60 % de sa collection provient de films amateurs et 40 % de films professionnels.
  • Plus de 6 500 films sont accessibles en ligne.

Dépôt régional

A titre conservation et pour toutes aides reçues de la Région Bretagne, une copie du film et un dossier de dépôt complété devra être déposé auprès de la Cinémathèque de Bretagne.

L’éducation à l’image

Bretagne Cinéma accompagne les actions d’éducation à l’image de niveau régional à travers, entre autres, deux dispositifs : Lycéens et apprentis au cinéma (milieu scolaire) et Passeurs d’image (hors milieu scolaire).

Passeurs d’images

Passeurs d’Images est un dispositif d’éducation à l’image et au cinéma à vocation culturelle et sociale, mis en place de façon prioritaire dans le cadre de la politique de la ville. Il consiste à la mise en place, hors temps scolaire, de projets d’action culturelle cinématographique et audiovisuelle en direction des publics, prioritairement les jeunes, qui, pour des raisons sociales, géographiques ou culturelles, sont éloignés d’un environnement, de pratiques et d’une offre cinématographique et audiovisuelle.

Il est soutenu par le Conseil Régional de Bretagne, et est coordonné par l’UFFEJ Bretagne.

Contact : l’UFFEJ : https://uffejbretagne.net/passeurs-dimages/le-dispositif/

Lycéen·s et apprentis au cinéma 

Lycéens et apprentis au cinéma est un dispositif national d’éducation à l’image. Son objectif est de former des spectateurs curieux et critiques, en faisant découvrir aux élèves, en salle de cinéma, des œuvres marquantes, et en leur donnant la capacité de cerner les enjeux d’un film. Lycéens et apprentis au cinéma contribue à l’aménagement culturel du territoire, puisque l’opération concerne aussi bien les établissements situés en zone urbaine qu’en zone rurale. Ouverte à tous les types d’établissements scolaires (lycées et CFA), elle favorise un accès égalitaire à la culture.

La mise en œuvre et la coordination régionale de cette opération ont été confiées jusqu’en juin 2021 par la Région (marché public) à l’association Clair Obscur.

Contact : Clair Obscur : https://www.clairobscur.info/

La pratique amateur

L’un de nos objectifs est de favoriser les passerelles et les collaborations possibles entre les pratiques amateures et professionnelles, notamment via notre aide aux programmes associatifs de création (lien vers l’aide) ou son soutien au réseau des associations de production audiovisuelle et de cinéma émergent (RAPACE).

Aide aux programmes de création associative 

Cette aide, proposée par la Région Bretagne et destinée aux associations bretonnes ayant pour activité la production de films amateurs, peut constituer un véritable tremplin pour permettre aux personnes, en phase d’insertion professionnelle, d’acquérir des expériences, de développer des pratiques et des réseaux dans un esprit de partage et de collaboration.  

Réseau R.A.P.A.C.E / Courts en Betton

Depuis sa création, Courts en Betton oeuvre à la représentation de l’ensemble des pratiques de production en Bretagne : les films produits par des sociétés de production mais également les films dits « autoproduits » et issus de la production associative. Si la région témoigne d’un important maillage d’acteurs et de structures professionnelles, elle révèle également de nombreux acteurs semi-professionnels ou non professionnels. Cette production en marge est bouillonnante, et fait émerger de nouvelles formes de cinéma et de nouveaux talents sur le territoire. Avec l’appui de Courts en Betton et Films en Bretagne, certaines associations de production bretonnes ont obtenu la mise en place d’un soutien financier spécifique auprès de la Région Bretagne. 

Le projet R.A.P.A.C.E organisé par Courts en Betton a pour principaux objectifs de :

  • Fédérer, structurer et animer le réseau par la rencontre et la mise en relation
  • Faciliter la production associative/l’autoproduction par la mutualisation et le partage des savoir-faire
  • Valoriser la production associative/l’autoproduction par la médiation et l’organisation d’événements et de projections

Toutes nos actualités