Aller au contenu

3 films bretons dans la sélection du Prix UniFrance du court-métrage

La 19ème édition du Prix UniFrance du court métrage met les films bretons à l’honneur : parmi les 26 titres sélectionnés, on compte en effet un film tourné en Bretagne et soutenu par la Région et deux films produits par Films Grand Huit, société bretonne. Le palmarès sera annoncé début juillet, pour une remise des prix au Festival de Cannes le 15 juillet prochain.

Nous n’irons plus en haut

La sélection du Prix UniFrance compte également « Nous n’irons plus en haut », le premier court-métrage (22 min 48 sec) de Simon Helloco, originaire des Côtes d’Armor. Il est produit par Benjamin Bonnet pour Mood Films en 2021. Le film avait été tourné fin août 2020 en Bretagne, dans les Côtes d’Armor.

Synopsis : L’été se termine, c’est l’heure de l’ensilage dans une paisible campagne bretonne. Alors que des agriculteurs récoltent le maïs, deux frères de huit et douze ans sont seuls dans leur grande maison. Livrés à eux-mêmes, ils sont maîtres de ce vaste royaume et s’autorisent toutes les libertés. Ils s’interdisent seulement de monter à l’étage de la maison.

Avec Noé Vallée, Swann Vallée, Catherine Carro, Gilles Hervé, Fabienne Rocaboy, Sébastien Langlo, Thomas Voltzenlogel

Des technien.ne.s, des comédien.ne.s et des prestataires breton.ne.s ont participé au tournage.

Soutenu par Bretagne Cinéma, le film a reçu l’aide financière de la Région Bretagne (en partenariat avec le CNC) et l’accompagnement personnalisé de l’Accueil des tournages.

Crédit photo : « Nous n’irons plus en haut » ©Mood Films Production

« Simon Helloco est un réalisateur et photographe français né dans le Centre-Bretagne en 1992. Il arrive à Paris en 2014 et réalise en 2016 son premier court-métrage Des Gens Géniaux. Puis il réalise en 2017 son deuxième court-métrage autoproduit Quand la ville dort avec la participation de Valérie Donzelli en voix off. Il a été co-responsable de MyFrenchFilmFestival et monteur au sein d’UniFrance pendant 4 ans pour qui il a réalisé les bandes annonce des festivals de films français à l’étranger. Passionné de photographie, et autodidacte, Simon réalise de nombreux portraits de rue à l’argentique et expose quelques-uns de ses travaux aux Grands Voisins. Il est aujourd’hui monteur indépendant et travaille ponctuellement pour l’ACID, Emmaüs France, la Cinetek, UniFrance ou encore la Cinémathèque. » (Mood Films)

Trailer

Les Champs magnétiques

Crédit photo : « Les Champs magnétiques » ©Films Grand Huit

Au sein de la sélection du Prix UniFrance du court métrage figure notamment « Les Champs magnétiques ». Ce court métrage (20 min 30 sec) de Romain Daudet-Jahan est produit par Films Grand Huit (société bretonne). Il est lauréat de la lecture de scénarios au Festival Premier Plans d’Angers.

Synopsis : Seul au milieu d’une forêt, Solal, onze ans, équipé d’un détecteur de champs magnétiques recherche sa mère disparue, persuadé qu’elle s’est fait enlever par des extraterrestres. Sa rencontre avec Léna, une adolescente fugueuse intriguée par son comportement, va bouleverser sa quête. 

Avec Léonie Dahan Lamort, Oscar Pauleau

Crédit photo : « Les Champs magnétiques » ©Films Grand Huit

« Romain Daudet-Jahan grandit aux Emirats arabes unis où il se passionne pour le ciel étoilé tout en découvrant ses premiers films sur des VHS censurées. Après ses études de cinéma, il réalise plusieurs courts métrages multi sélectionnés tout en écumant les conférences d’astronomie. Il écrit et met en scène des films mêlant science-fiction et réalisme, comme Les Champs Magnétiques, préacheté par France Télévisions et financé par la Région Corse ; COLONIE, préacheté par Canal+ et financé par la Région Grand Est ; et son premier long-métrage en écriture à l’Atelier Scénario, KYMA ». (Romain Daudet-Jahan)

The Nightwalk

Deuxième court métrage produit par Films Grand Huit de cette sélection, « The Nightwalk » est un court métrage (15 min 27 sec) d’Adriano Valerio. Il est coproduit par Sayonara Film (société italienne).

Synopsis : Jarvis vient de déménager à Shanghai, quand il est soudainement confiné dans son appartement encore vide. Il a du mal à gérer la solitude, il plonge dans des pensées très sombres et dans un état de profonde anxiété. La seule façon de se sauver de ses cauchemars est de s’échapper et traverser la ville déserte pour rejoindre la maison d’un ami.

Avec J.A.C.L, Katia Houle, Chris Sze

Crédit photo : « The Nightwalk » ©Films Grand Huit

Le film a été récompensé par le Prix Canal+ et le Prix de la meilleure musique au festival de Clermont-Ferrand. Il a été sélectionné au Hong Kong IFF et au Mecal Pro Film festival de Barcelone.

« Adriano Valerio est diplômé de Jurisprudence à l’Université nationale de Milan, avec une thèse “Crime d’état et outrage religieux dans le cinéma italien”. Il a étudié le cinéma avec Marco Bellocchio avant de s’installer à Paris, où il a suivi un Master de Beaux-Arts à l’Ecole Internationale de Création Audiovisuelle et de Réalisation (EICAR). Dans la même école, il est encore enseignant en Réalisation et Analyse de film. Il collabore, entre autres, avec l’Académie Libanaise des Beaux-Arts de Beyrouth, l’Institut Marangoni de Paris et l’Institut Italien culturel (Paris). Il a participé au Talent Campus de la Berlinale et à l’académie du Festival de Locarno ». (Films Grand Huit)

Trailer

The Nightwalk (trailer)

Notre actualité

La newsletter Cinéma