Aller au contenu

Sortie en salles : « Les fantômes » de Jonathan Millet

Produit par la société bretonne Films Grand Huit, ce long-métrage a marqué le dernier Festival de Cannes en faisant l’ouverture de la Semaine de la Critique. Une magnifique réussite pour le premier long-métrage de fiction de Jonathan Millet, déjà multi-primé et qui sortira en salles le 3 juillet.

Crédit photo : Les fantômes © Memento Distribution

Un premier film haletant déjà récompensé

Les prix Fondation Visio pour un scénario de long-métrage et du Public au festival Premiers Plans d’Angers 2023 ; le prix 2022 de la Fondation Gan pour le Cinéma… Plus l’ouverture de la semaine de la Critique à Cannes cette année. Alors qu’il ne sortira en salles que début juillet, Les Fantômes semble déjà faire l’unanimité : Télérama, qui l’a vu en avant-première, lui a décerné 3T. On en oublierait presqu’il s’agit d’un premier long-métrage de fiction, celui de Jonathan Millet. Né à Paris, Jonathan étudie d’abord la philosophie puis part plusieurs années filmer des pays lointains tels que le Soudan, le Pakistan, la Colombie, l’Iran, toute l’Amérique du Sud, le Proche-Orient, l’Afrique de long en large… Seul avec sa caméra, il traverse et filme au total une cinquantaine de pays en cinq ans. 

Partout, il commence à apprendre à saisir les visages, les espaces, à retranscrire une atmosphère en quelques plans. De retour en France, Jonathan Millet réalise des courts-métrages de fiction. En 2012, il réalise le long-métrage documentaire Ceuta, douce prison, sélectionné dans plus de 60 festivals internationaux puis Dernières nouvelles des étoiles, tourné en Antarctique et enfin La Disparition, tourné en Amazonie. Il réalise ensuite plusieurs courts métrages sélectionnés dans de nombreux festivals (Clermont-Ferrand, Pantin, Palm Springs, Brest…) dont Et toujours nous marcherons, sélectionné aux Césars en 2018 et le moyen métrage La veillée, qui bénéficie d’une sortie en salles. La même année, il est nommé « Talent en court ». Son Tu Tournes en rond dans la nuit et tu es dévoré par le feu (2015) a été tourné en Bretagne, à Brest et Saint-Brieuc.

Un long-métrage accompagné par la Bretagne

Jonathan Millet a participé à la sélection annuelle du Groupe Ouest en 2021 pour le développement de Les Fantômes. Inspirés de faits réels, ces derniers constituent un film d’espionnage, « un implacable thriller d’espionnage » selon le Nouvel Obs. Pour Pauline Seigland, une des deux têtes pensantes de la société de production bretonne Grand Huit, « Jonathan, est quelqu’un de très impliqué politiquement. Il m’a parlé du fait divers dont parle ce film, la façon dont des Syriens, en Europe, se sont regroupés pour retrouver des bourreaux du régime de Bachar el-Assad. Il m’a dit vouloir réaliser un film d’espionnage intimiste. Et j’ai dit oui. »

Soutenu par Bretagne Cinéma, le film a reçu l’aide financière de la Région Bretagne (en partenariat avec le CNC) et l’accompagnement personnalisé de l’Accueil des tournages. Des technicien.nes et prestataires bretons ont travaillé sur le film, essentiellement des chefs de poste.

Film tourné hors Bretagne, dans la région Grand Est (Strasbourg) et en Jordanie.

  • Avec : Adam Bessa et Tawfeek Barhom
  • Scénario :  Jonathan Millet et Florence Rochat
  • Production : Films Grand Huit
  • Distribution : Memento Distribution

Synopsis : Hamid est membre d’une organisation secrète qui traque les criminels de guerre syriens cachés en Europe. Il est l’un des membres de la cellule Yaqaza, une organisation secrète de citoyens syriens qui poursuivent les criminels de guerre. Il suit la piste de son ancien bourreau dont il n’a jamais vu le visage. Sa quête le mène à Strasbourg sur la piste de son ancien bourreau. Là, il explore méthodiquement la ville. Sur une intuition, il se met à suivre un homme, jusqu’à l’obsession.

Lire aussi l’interview « Cannes 2024 : Films Grand Huit sous le feu des projecteurs« 

Découvrez la bande-annonce :

Article rédigé par Alexandre Duyck.

Partager :

Notre actualité

La newsletter Cinéma